Décès de Simone Veil

Simone Veil décédée ce vendredi 30 juin 2017

Simone Veil, la femme préférée des Français, ancienne ministre de la santé est décédée ce vendredi 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans. Elle s’est éteinte vers 8h15 à son domicile du 7ème arrondissement de Paris. C’est à elle que nous devons la mise en place de la loi pour la légalisation de l’avortement depuis 1975.

En effet, Simone Veil a été hospitailisée quelques jours au début du mois d’août 2016 en raison d’un problème respiratoire. Cependant en décembre son fils affirme que « son état de santé n’inspire plus d’inquiétudes particulières ». Pour autant, il était de notoriété publique que la santé de Simone Veil était sur le déclin, et son décès n’était pas vraie surprise.

Simone Veil est sans nul doute la femme politique française la plus célèbre et la plus populaire, et ce depuis le milieu des années 1970. Elle incarne la figure d’une féministe engagée modérée, d’un témoin respecté de la mémoire de la solution finale et d’une professionnelle de la politique à la carrière atypique. Cette renommée est due à son combat pour la loi qui porte son nom, relatif à l’interruption volontaire de grossesse et à un parcours de vie exceptionnel marqué par la tragédie, intimement inscrit dans l’histoire politique de l’Europe du XXe siècle.

Rescapée de la Shoah, elle entre dans la magistrature comme haut fonctionnaire jusqu’à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. À ce poste, elle fait notamment adopter la loi Veil, promulguée le 17 janvier 1975, qui dépénalise le recours d’une femme à l’avortement.

Nous voulons aujourd’hui mettre à l’honneur le devoir de mémoire que mérite cette femme hors du commun, cette ministre, cette légende.

 

Étiqueté ,

1 commentaire sur “Décès de Simone Veil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *